Des TER supprimés en raison d'un manque de personnel

Publié le par ARDSL

Depuis la mi-mars, les usagers du rail constatent une augmentation des annulations des trains sur les lignes Saint-Etienne - Clermont-Ferrand et Le Puy-en-Velay et Clermont-Ferrand.

Ces trains sont conduits par des cheminots du dépôt de Clermont-Ferrand. Or il semblerait que la SNCF soit en manque de personnel de conduite. Ainsi la direction du TER Auvergne décide de l'organisation du plan de transport et de la répartition du personnel roulant. Sans surprise, les relations à faible fréquentation comme Saint-Etienne - Clermont et Le Puy - Clermont ne sont pas prioritaires. Et voilà comment les trains se trouvent être supprimés. Autrement dit les conducteurs prévus au planning sur les relations Clermont - Saint-Etienne et Clermont - Le Puy sont réaffectés aux relations du périurbain clermontois.

En 15 jours, la CGT Cheminots de la Haute-Loire affirment que "14 trains ont été supprimés entre Le Puy-en-Velay et Clermont-Ferrand (dont dix sans moyen de substitution)". Selon les déclarations du syndicat dans les colones du Progrès (édition du 30 mars), 19 TER ont été supprimés jeudi 24 mars en Auvergne. Pour la CGT : "cette situation est inadmissible".

Le syndicat avance son explication : « Ce n’est dû ni aux grèves ni à des travaux, mais à un manque de personnels. Il y a une carence de conducteurs et de contrôleurs qui va durer jusqu’en juin. A cette date, la fermeture de ligne Arvant-Aurillac va remettre à disposition les conducteurs de train du dépôt d’Aurillac. Mais après décembre, la situation redeviendra la même. »

Pour la CGT : « la SNCF n’a pas le droit de supprimer des trains et de mettre en difficulté les usagers. Les cheminots sont dans l’incapacité de répondre favorablement aux exigences des habitants. Les seuls responsables sont le directeur délégué TER et de directeur de la région Auvergne. »

Face à cette situation, la CGT Cheminots demande :

  • des recrutements de conducteurs
  • la mise en place d'un moyen de substitution pour chaque train supprimé.

Publié dans Retards - Suppressions

Commenter cet article

BAISIN 01/04/2011 18:38


Eh voila,voila la stupidité des structures archaiques de la SNCF,et,toujours une politique pour "torpiller" le rail en Auvergne:Réduction drastique d'effectifs,suppression de TER,remplacement par
des bus appartenant à un transporteur privé sous-traitant,avec le tarif SNCF.Alors quand la SNCF s'oppose à toute privatisation,messieurs les responsables de la SNCF,vous ètes des hypocrites.Vous
répondez:Un car,c'est suffisant.Mais vous vous moquez du monde,à la foi des cheminots,et des usagers.Pour vous,un bus c'est suffisant,car c'est mieux,selon vous de sous-traiter avec des
routiers,afin de supprimer un agent de conduite,ainsi qu'un ACT(agent de train),donc LE REMPACEMENT D'UN TRAIN PAR UN BUS,C'EST LA SOLUTION TOUTE TROUVEE DEPUIS 1938,POUR DETRUIRE DES EFFECTIFS.JE
NE SUIS PAS DUPE.