Assemblée générale de l'AEDTF et de l'ARDSL

Publié le par ARDSL

ARDSL LogoL'AEDTF (Association Européenne pour le Développement du Transport Ferroviaire) et l'ARDSL (Association Rail Dauphiné Savoie Léman) ont organisé leur assemblée générale à Grenoble samedi 2 avril.

Des personnalités ont pris part à cette assemblée : Bernadette Laclais (vice-présidente de la Région Rhône-Alpes chargée des transports et maire PS de Chambéry), Louis Besson (président PS Chambéry Métropole, président de la CIG Lyon - Turin, ancien ministre des transports), Jacques Chiron (adjoint au maire de Grenoble), Pascal Delaître (directeur du TER Rhône-Alpes), Francis Gimbert (vice président de la communauté de communes du Grésivaudan, chargé des transports) et Antoine Fatiga (conseiller régional FDG, président du comité de ligne de la Maurienne).

Bernadette Laclais a fait le point sur la modernisation du sillon alpin. Près de 180M€ ont été investits pour la 1ère phase qui comprenait notamment le doublement de la voie entre Moirans et Saint- Marcellin et le saut de mouton de Moirans. La seconde phase des travaux commencera fin mai 2011 pour s'achever fin 2013. Il s'agira d'électrifier les sections Valence TGV - Moirans et Gières - Montmélian et de raccorder la ligne Grenoble - Valence à la LGV Méditerranée. Les travaux devront être terminés pour le lancement du service 2014 soit le 8 décembre 2013. La réalisation d'un terminus périurbain à Brignoud est prévue pour 2016. Une desserte péri-urbaine au quart d'heure entre Brignoud et Grenoble sera alors possible.

Bernadette Laclais s'est prononcée pour l'utilisation des fonds frontaliers pour financer les infrastructures de transport entre la France et la Suisse (notamment pour la partie française du CEVA).

Publié dans ARDSL

Commenter cet article

BAISIN 03/04/2011 15:06


Pour la gare de Brignoud,il y a le probleme d'acquisition de terrains,qui est toujours long,du fait des pressions des proprietaires pour le montant des indemnités,ce qui pourrait,ralentir,encore
les dates de mise en service.Enfin,si ces travaux se font,il ya toujours possibilité de les faire sans interrompre le trafic pendant une long periode.Attention aussi,à certaines opérations du
projet qui sont prévues sur le papier,qui ne seraient pas réalisées,si l'enveloppe budgétaire se réduisait(il faut tout prévoir,en ces temps de crise!!!!!!).