Pas de Tram-train sans contrôleur ?

Publié le par ARDSL

Coup de frein syndical pour le tram-train de l’Ouest lyonnais Publié le 29/04/201 Les élus du Comité d’entreprise de la SNCF de Lyon ont refusé, mercredi, de se prononcer sur le projet de tram-train de l’Ouest lyonnais, qui doit commencer à circuler en octobre sur la ligne Saint-Paul/Sain-Bel si la livraison du matériel s’effectue normalement. Trois organisations syndicales, SUD-Rail, la CGT et la CFDT ont même voté une motion pour demander l’arrêt de sa mise en œuvre. SUD-Rail, qui s’est mobilisé depuis longtemps contre plusieurs dispositions accompagnant ce projet, s’opposait hier à « la baisse de la qualification et de la formation des agents de conduite du tram-train, à la suppression de l’accompagnement systématique par un contrôleur, et à une infrastructure et un matériel tram-train inadaptés ». Le syndicat affirmait que les organisations syndicales n’avaient pas à leur disposition des éléments essentiels à la sécurité ferroviaire et des personnes. «Mauvais procès», rétorquait en substance, hier, Josiane Beaud, directrice régionale de la SNCF, en soulignant que l’entreprise publique avait payé 120 000 euros d’expertises sur ce projet à des cabinets choisis par les syndicats, qu’il avait donné lieu à 200 heures de réunions et que le CE de mercredi qui lui était consacré avait lui-même duré quatre heures et quinze minutes. Pour elle, la transparence est totale et la sécurité sera pleinement assurée : « Le matériel doit être homologué par le constructeur Alstom et, ensuite, c’est l’Etablissement public de sécurité ferroviaire, organisme totalement indépendant, qui doit donner son feu vert ». Elle défend en revanche que la qualification pour conduire un tram-train relève d’une filière propre de la SNCF car « c’est différent de la conduite d’un train ». Il est également logique, pour la directrice régionale, que le contrôle se rapproche plus de celui d’un tram urbain que d’un train classique. François Samar

Publié dans Grand Lyon

Commenter cet article

ORTF 14/05/2011 13:27


Le matériel tram-train Dualis est aujourd'hui homologué par l'EPSF, ce qui ferme toute discussion sur la sécurité de la technique ferroviaire.
Concernant l'exploitation, le tram-train repose sur un service à agent seul, comme sur un tramway : il serait étonnant qu'on impose une exploitation à deux agents sur l'ouest lyonnais alors que les
tramways urbains lyonnais transportent a minima trois fois et a maxima neuf fois plus de voyageurs chaque jour.
Pour la conduite, la SNCF a créé un grade de conducteur de tram-train, qui n'est effectivement pas sur la même grille que celle des conducteurs de ligne.
Il ne faut quand même pas perdre de vue que le tram-train est (en principe) un outil d'exploitation économique.
Pour comparaison : l'exploitation du T4 parisien (Aulnay - Bondy) et celle de la Grande Ceinture Ouest (St Germain - Noisy le roi) reviennent globalement au même coût : dans le premier cas, le
service prévoit un passage toutes les 6 minutes; dans le second toutes les 20 minutes.
Ce ne sont donc que des revendications catégorielles qui ne vont pas vers l'intérêt général.


BAISIN 02/05/2011 15:34


Encore la SNCF qui défend,avec becs et ongles son monopole,et ses structures datant du 19è siecle!